chiens de chasse

Que l’on soit un chasseur amateur ou aguerri, que l’on chasse l’ours ou le canard, le meilleur ami de l’homme est un allié exceptionnel. Un chien de chasse nécessite un peu plus d’entretien qu’un chien de compagnie. Comment assurer sa santé et le nourrir ? Comment le choisir et l’éduquer ?

1. Comment assurer la vitalité d’un chien de chasse ?

Au vu du temps passé en extérieur, du contact avec le gibier, de l’exposition à la nature, la santé du chien de chasse nécessite plus d’attention. Entre vaccins, vermifuge pour chien et antiparasitaires, il faut préparer le chien aux potentielles pathologies. En ce qui concerne les vaccins pour les chiens, les plus recommandés sont ceux contre la maladie de Carré, la rage, la piroplasmose, la maladie de Lyme, la leishmaniose et la leptospirose. Les autres vaccins peuvent également être nécessaires selon le cas ; aussi est-il conseillé de les faire dès l’âge de deux mois. La protection du chien de chasse est primordiale à cause de ses sorties en forêt. Pour lutter contre les parasites externes et prévenir d’éventuelles infections, il est plutôt préférable d’utiliser des produits antiparasitaires (colliers anti-tiques et pipettes spot-on). En ce qui concerne l’administration de vermifuges, le choix dépend de l’objectif : dans un cadre préventif ou pour un traitement spécifique. Les vermifuges sont généralement administrés 2 à 4 fois par an. Il y a d’autres critères en lien avec la santé à considérer et c’est pour cette raison qu’il vaut mieux en discuter avec un vétérinaire.

2. Les bases de l’alimentation du chien de chasse

La nécessité des vermifuges et l’efficacité des traitements dépendent de la santé intestinale du chien et par suite de son alimentation. L’alimentation est le carburant du chien. Meilleure elle est dans sa qualité et dans sa quantité, meilleures sont ses capacités physiques et par suite ses performances à la chasse. À la différence de ses congénères, le chien de chasse a de grands besoins nutritionnels et énergétiques : optez pour des aliments riches en protéines et lipides. Les habitudes adéquates pour un chien de chasse sont les suivantes :

  • deux rations quotidiennes ;
  • pas de grosse ration avant l’exercice ;
  • le nourrir entre une et deux heures avant l’exercice ;
  • de petites rations pendant les pauses ;
  • le repas doit être de préférence humide (pour faciliter la digestion et accélérer le transit).

Pour ce qui est de leur hydratation, elle est plus importante en phase d’exercice. Mais il n’y a aucune instruction particulière pour l’eau. En cas de doute ou de situations spécifiques, demandez conseil à un vétérinaire. Il pourra ainsi adapter un régime alimentaire aux besoins de votre chien.

3. Comment choisir votre chien de chasse ?

Entre types de chasse et races de chiens de chasse, on peut se perdre dans le choix de notre compagnon de chasse. Comment choisir vos chiens de chasse ? Quel type de chien vous convient ? Le premier point avant de se lancer, c’est de s’interroger sur le type de chasse qu’on veut pratiquer et ensuite de savoir quelles aptitudes seront nécessaires. Le second point à considérer dans le choix de votre compagnon de chasse, c’est s’il faut opter pour un chiot ou un chien adulte, en fonction du type de maître que vous êtes, et si vous avez l’habitude dresser des chiens ou non.

4. De chien de chasse à chien de compagnie : gérer son instinct de chasse

Un chien initialement élevé pour la chasse peut être amené à vivre comme un chien de compagnie normal. Toutefois sa transition peut s’avérer difficile et cela est principalement lié à son instinct et ses réflexes de chasse. Une fois emporté par ses instincts et parti à la poursuite d’une proie, un petit chien comme un grand habitué à la chasse peut constituer un danger pour les autres et une situation dramatique est vite arrivée. À la différence de nos chiens domestiques, le chien de chasse a du mal à contenir sa prédisposition et sa volonté à chasser. L’ardeur de leur instinct est aussi dépendante de la race et donc de la génétique. À défaut de désactiver leur instinct ce qui relève de l’impossible, il existe certains entraînements pour le contrôler. Le premier d’entre eux est l’obéissance de base : les commandes fondamentales (« coucher », « ici » ou « attends ») peuvent être inculquées aux chiots ou enseignées aux adultes. Un autre entraînement consiste à consolider son attention et sa liaison avec vous. Enfin, une méthode sûre est de baser son éducation sur la récompense et le contact.